samedi 15 novembre 2014

"La Princesse de Clèves" de Madame de La Fayette


Je lui dis encore que, si elle n'avait pas la force de l'épouser, ou qu'elle lui avouât qu'elle en aimait quelque autre, il ne fallait point qu'il s'emportât, ni qu'il se plaignît ; mais qu'il devrait conserver pour elle de l'estime et de la reconnaissance.
(conseil de monsieur de Clèves à Sancerre, qui marque une certaine ironie puisque lui-même n'appliquera pas son conseil par la suite..., page 99)


Cadre : Cour des Valois, XVIème siècle

Contexte historique : traité de paix de Cateau-Cambrésis le 3 avril 1559 qui met fin à la guerre entre la France, l'Espagne et l'Angleterre. 

Personnages :
    3 principaux :



  • Mademoiselle de Chartres qui deviendra après son mariage Princesse de Clèves ou madame de Clèves
  • Monsieur de Clèves : son mari
  • Le duc de Nemours
  • Le roi Henri II
  • Catherine de Médicis : épouse légitime de Henri II
  • Diane de Poitiers, duchesse de Valentinois : d'abord la favorite de François Ier. Elle sera contrainte à l'exil après la mort d'Henri II
  • La reine dauphine Marie Stuart : belle-fille de Henri II, épouse de François II
  • La Maison de Guise : le duc de Guise, le cardinal de Lorraine, le chevalier de Guise
  • Madame de Chartres : mère de la Princesse de Clèves
  • Le vidame de Chartres

Résumé : « La magnificence et la galanterie n'ont jamais paru avec tant d'éclat que dans les dernières années du règne de Henri second », et c'est bien sur le théâtre de la brillante cour des Valois que se noue et se joue la passion de la princesse de Clèves et du duc de Nemours. Passion tacite, et qui ne s'exprime longtemps que par des signes : un portrait dérobé, la couleur d'un vêtement au tournoi, la soudaine émotion d'un visage. Passion tragique, aussi, dont la mort est la conséquence imprévue. 
Si La Princesse de Clèves, lors de sa parution en 1678, est le livre le plus immédiatement commenté de son époque, c'est que, sans rompre totalement avec le roman antérieur, il y introduit le souci de vraisemblance et de brièveté qui caractérise alors la nouvelle, et concilie de manière neuve narration et psychologie. Le premier des romans d'analyse ? Certainement. Mais simplement, aussi, un grand roman sans romanesque.


L'auteur : Madame de Lafayette, de son vrai nom Marie-Madeleine Pioche de la Vergne, est issue de la petite noblesse et appartient à l'aristocratie cultivée. Orpheline de père à 15 ans, sa mère se remarie avec un oncle de la marquise de Sévigné, d'où l'amitié entre les deux futures femmes de lettres. À 21 ans, elle épouse le comte de Lafayette qui a alors 39 ans. Comme ce dernier est occupé à des procès sans fin, Madame de Lafayette réside seule à Paris. Elle est une fidèle des salons, et tout particulièrement celui de l'hôtel de Rambouillet ; elle fréquente ainsi les ruelles des précieuses et ouvre son propre salon rue de Vaugirard. Elle fut amie avec La Rochefoucauld, qui l'aurait aidé à écrire La Princesse de Clèves. À la fin de sa vie, elle perd son mari et son ami La Rochefoucauld et se retire alors pieusement, tout comme la Princesse de Clèves à la fin du roman.

Ses oeuvres principales sont : 
  • La princesse de Montpensier (1662)
  • Zayde (1671)

Mon avis : <3 <3 <3
  J'avais déjà lu ce roman étant plus jeune mais j'avais eu du mal à en garder des traces dans ma mémoire car la première lecture de ce roman est plutôt difficile et en nécessite une deuxième. Lorsque l'on débute la lecture de l'oeuvre, on a un panorama dense des personnages de la Cour de Henri II et de leurs liens de parenté, d'amitié ou encore d'inimitié. Le texte vaut une relecture rien que pour cela. Mais j'ai trouvé intéressante cette mise en scène de personnages historiques et de sang royal par une femme de lettres, une précieuse qui plus est.
  Si vous ne le savez pas encore, je voue depuis septembre dernier un intérêt immense pour le phénomène social de la Préciosité, dont je vous parlerai prochainement sur le blog. Je lis en ce moment la thèse de Myriam Dufour-Maître (Les Précieuses : Naissance des femmes de lettres en France au XVIIème siècle, Honoré Champion, 2008) et je me régale (ou presque) !
  J'ai adoré l'écriture de l'auteur, et en relisant l'oeuvre une troisième ou quatrième fois, je n'ai pas arrêté de souligner des phrases tellement j'en trouvais de belles. Comme quoi, la relecture n'est que bienfait, il suffit juste de le faire (je relis peu les oeuvres, en ayant tellement d'autres à découvrir...). Le style de l'auteur est fluide et j'ai noté de nombreuses répétitions de mots ou de polyptotes (figure qui consiste à reprendre un terme déjà énoncé en lui faisant subir des variations morphosyntaxiques).
  L'histoire d'amour de la Princesse de Clèves et du duc de Nemours est belle et l'histoire m'a bien plu. Je ne partage seulement pas la fin, qui me déçoit énormément. J'en attendais plus. Le personnage du prince de Clèves est un obstacle à la passion amoureuse, point central du récit, et je ne l'apprécie pas beaucoup, même s'il me fait énormément pitié de ne pas être aimé par sa femme. 
L'histoire du portrait m'a bien fait rire, ainsi que celle de la lettre. Madame de Lafayette sait raconter les histoires et le fait qu'elle ait inséré des récits ne m'a pas dérangée car cela permet de connaître, par exemple, l'histoire d'Anne de Boulen racontée par la reine dauphine elle-même, etc. Étudier cette oeuvre a été un pur délice, même en faisant des commentaires de texte je prenais un plaisir non dissimulé à analyser cette si belle écriture. J'ai très envie de découvrir les autres oeuvres de l'auteur que je ne connaissais pas (Zayde, Histoire de madame Henriette d'Angleterre dont Madame de Lafayette était très proche) et de relire La Princesse de Montpensier !

=> Une oeuvre que vous devez absolument lire si ce n'est déjà fait, et qui ne pourra pas vous laisser insensibles...


Genre : Roman
Publié en 1678
Pages : 239
Français

À lire :


 

         

23 commentaires:

  1. Je viens de le lire pour mes cours de français et même si c'est parfois un peu indigeste, j'avais bien aimé :) il ne reste plus qu'à l'analyser en cours ! J'ai lu aussi l'histoire de la princesse de Montpensier et j'ai vu le film, je pense les avoir encore plus aimé ! Je vais bientôt voir également les adaptations : la princesse de clèves et la belle personne :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerai aussi beaucoup voir ces deux dernières adaptations !

      Supprimer
  2. Un classique que je veux absolument lire et ta chronique m'engage à rester dans cette voie. J'espère juste que ma première lecture ne sera pas trop difficile... :D

    RépondreSupprimer
  3. Il est dans ma PAL depuis plusieurs mois... Comme pour beaucoup d'autres livres, il va falloir que je me décide ! Ton article me pousse dans ce sens ;)

    RépondreSupprimer
  4. C'est un texte que je souhaite absolument découvrir, de même que La princesse de Montpensier. Ton billet me confirme qu'il faut absolument que je prenne le temps de le découvrir !

    RépondreSupprimer
  5. A lire au moins une fois!
    Très bel article!

    RépondreSupprimer
  6. Ca me fait tellement plaisir de lire cette chronique sur ton blog ! J'adore La Princesse de Clèves, même si ce n'étais pas gagné au début... C'était une de mes lectures imposées en première et j'avais détesté, surtout que ma prof n'avait pas su nous rendre ce livre intéressant du tout ! Je tenais ce livre en horreur, alors quand j'ai découvert, l'été juste avant la classe prépa, que je devrais le réétudier en littérature, j'étais à la limite de pleurer ahah ^^ Mais finalement j'ai adoré cette relecture, j'ai vraiment redécouvert le livre et j'ai adoré... Elle nous a vraiment fait comprendre à quel point ce livre est intéressant et est extra, tellement qu'il fait aujourd'hui partie de mes livres préférés :-)

    Je suis contente que tu aies apprécié cette lecture en tout cas, et tu me donnes vachement envie de lire Zayde et les lettres de Valincourt surtout !
    D'ailleurs, je suis en train de lire un livre de Jean-Michel Delacomptée (Passions, La Princesse de Clèves), qui est plutôt intéressant, il propose de nouvelles perspectives de lectures et met en évidence ce qui est important dans ce livre selon lui, c'est plutôt intéressant, bien construit, accessible et super agréable de se remettre un peu dans le livre :-)

    Bises !

    RépondreSupprimer
  7. J'aimerais bien le lire un jour car je ne l'ai encore jamais lu ^^
    Ton avis donne envie en plus =)

    RépondreSupprimer
  8. Il faut que je le lise :) Il y a quelques années j'ai lu "La Princesse de Montpensier", mais je n'avais pas trop aimé... Il faudrait que je le relise car, à mon avis, mon regard serait tout autre aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense aussi. J'ai lu "La Princesse de Clèves" étant jeune mais c'est seulement à ma troisième lecture de l'oeuvre que j'ai vraiment saisi le fond de l'histoire. Bonne relecture !

      Supprimer
  9. Un très beau classique ! J'avais beaucoup aimé aussi !

    RépondreSupprimer
  10. Je n'avais pas été spécialement emballée par cette lecture mais je suis contente de l'avoir découverte. Il faudrait peut-être que je relise ce livre un jour. :)

    RépondreSupprimer
  11. Je l'ai lu et j'ai été déçue car je trouvais qu'il manquait un peu de piquant ! Même si c'est sur, la période et le style ne s'y prêtait pas..En revanche, je pense quand même découvrir d'autres livres de cette auteure ! ;) Merci pour la sélection ! :D

    RépondreSupprimer
  12. J'adore La Princesse de Clèves ! D'ailleurs j'attends avec impatience ta chronique sur Les lettres de Valincour que je voulais les lire et puis finalement je n'en ai pas pris le temps. J'ai eu un cours sur ce roman en première année de prépa et j'ai découvert tant de choses. Par contre, je n'ai pas été touchée tant que ça par la passion qu'ont Nemours et la Princesse de Clèves car pour moi, ce n'est pas un "amour véritable". J'avais lu une interprétation que je préfère et qui me semble plus fidèle à ce que j'avais ressenti en lisant le roman : la princesse de Clèves refuse de céder à Nemours car en cédant à lui, elle sait qu'il se lassera d'elle au bout d'un moment car au fond, ce personnage est le séducteur de la Cour. Elle entretient donc l'intérêt qu'il lui porte en se refusant. Et lui n'en devient que plus fou car le refus de la princesse de Clèves ne lui donne que plus envie d'obtenir ce qu'il souhaite.

    Bien sûr, ce qui est passionnant avec la littérature, c'est qu'on peut avoir plusieurs interprétations, sans avoir à se battre pour décider laquelle est la bonne. Pour moi, cette interprétation est la plus proche de ce que j'ai ressenti pendant ma lecture. D'ailleurs j'ai vraiment beaucoup aimé le prince de Clèves. Dans l'adaptation de Cocteau, c'est Jean Marais qui joue ce rôle, ce qui en dit long je pense, Jean Marais ne jouant que les rôles principaux.

    Par contre je n'ai pas aimé l'adaptation de La Princesse de Montpensier (mais rien à voir avec un respect ou non du livre puisque je ne l'ai pas lu). Les seuls acteurs qui se démarquent à mon goût sont Gaspard Ulliel et surtout Raphaël Personaz, véritable révélation du film (il joue Henri III). Le film est très long, j'ai trouvé, et certains acteurs donnent l'impression de réciter leur texte sans y mettre de vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout d'abord merci pour ce commentaire !
      Je suis d'accord sur l'interprétation que le duc de Nemours se lasserait de la princesse et il en est d'ailleurs un peu question dans l'oeuvre, par les paroles de la princesse. C'est une histoire assez terrible car à la fois j'aimerai que l'histoire d'amour se réalise mais si elle se réalisait, madame de Clèves serait certainement abandonnée par son mari. Le duc de Nemours me paraît aussi être un séducteur.
      En tout cas cette oeuvre et géniale et comme toi elle m'a permis de découvrir plein de choses en l'étudiant en cours !

      J'avais bien aimé l'adaptation de "La Princesse de Montpensier" même si je ne me rappelle plus du jeu des acteurs. À l'époque j'avais surtout du regardé l'histoire et j'aimerai la relire...

      Supprimer
  13. NEWSLETTER [20.11.14]

    Heeej ! ♡ J’espère que vous allez bien. Je prends enfin le temps de vous informer de l’arrivée de deux nouveaux articles.

    ♣ Un roman de John Green qui m’a beaucoup plu dans l’ensemble. http://insidethemagicalboxx.blogspot.com/2014/11/paper-towns-john-green.html
    ♣ Le tome deux de la sage l’Epreuve de James Dashner. http://insidethemagicalboxx.blogspot.se/2014/11/lepreuve-t2-la-terre-brulee-james.html

    Pour mon suivi lecture, l’onglet est toujours disponible à la droite du blog. MESSAGE IMPORTANT. Je vais prochainement faire un tri dans ma newsletter. Faites le moi savoir si vous voulez restez inscrit ! Kram och puss puss ♡

    RépondreSupprimer
  14. Ah la Princesse de Clèves! Un des plus beau Classique! Je ne sais pas si tu as vu l'adaptation moderne et cinématographique librement inspirée: La Belle Personne, avec Léa Seydoux?

    J'avais vu le film avant de lire le livre et je l'avais trouvé superbe.

    Merci pour ton commentaire sur le blog: Oui le manteau rose fait fureur cette saison!

    Bise

    Charliesugartown.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je ne l'ai pas vue mais ça ne saurait tarder ! :-)

      Supprimer
  15. NEWSLETTER [29.11.14]

    Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien. J’ai beaucoup d’articles en préparations en ce moment pour vous mais j’ai du mal à tous les boucler. Mais j’y travaille. Aujourd’hui une chronique de film et un tag.

    ♣ The Mockinkjay : http://insidethemagicalboxx.blogspot.se/2014/11/film-mockinkjay-hunger-games-2-part-1.html
    ♣ Tag : http://insidethemagicalboxx.blogspot.se/2014/11/tag.html

    JE FAIS UN TRI DANS MA NEWSLETTER. Certains m’ont déjà précisé qu’ils souhaitaient rester inscrits (merci à eux). Bon week-end ♡

    RépondreSupprimer
  16. NEWSLETTER [07.12.14]

    Bonjour bonjouuuur ! J’espère que vous ça va et que le mois de décembre s’annonce bien ! Personnellement je suis très occupée avec Noel qui arrive alors j’ai pris un peu de retard dans mes articles et surtout, je vous préviens des nouveautés un peu tard. Aujourd’hui, au programme :

    ❄ Un article sur la Suède : http://insidethemagicalboxx.blogspot.se/2014/12/lovely-sweden-1.html
    ❄ Un nouveau rendez vous que je mets en place : http://insidethemagicalboxx.blogspot.se/2014/12/time-to-choose-decembre2014.html
    ❄ Ma chronique sur Qui est Mara Dyer : http://insidethemagicalboxx.blogspot.se/2014/12/qui-est-mara-dyer-michelle-hodkin.html

    D’autres articles sont en cours d’écriture, ils arriveront très bientôt. MERCI DE LAISSER UNE TRACE DE VOTRE PASSAGE. Ca fait toujours plaisir. Bonnes lectures, bisous à vous tous. Marie des Neiges.

    RépondreSupprimer
  17. J'avais adoré ce roman ^^. J'ai bien envie de lire Zaide du coup. Merci pour le conseil !

    RépondreSupprimer
  18. La princesse de Clèves est l'un de mes meilleurs souvenirs de lecture... L'auteure écrit dans un français d'une pureté presque minérale, cela m'avait vraiment marquée, c'était un pur bonheur à lire...
    Par contre, j'avais préféré le prince de Clève à Nemours, qui ne m'avait fait l'effet que d'un vil séducteur (un peu comme Guise dans La princesse de Montpensier qui lui tourne le dos une fois son plaisir pris...enfin dans l'adaptation cinématographique, je ne sais pas si cette dernière est fidèle au roman)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis d'accord avec toi sur le "pur bonheur à lire".
      Je ne me souviens plus exactement de l'adaptation cinématographique mais je compte relire cette oeuvre de toute façon

      Supprimer