mercredi 10 juin 2020

"Son Espionne royale et le mystère bavarois" de Rhys Bowen






Mon avis : <3 <3

  Quel plaisir de retrouver Lady Victoria Georgiana, fille du duc de Glen Garry et Rannoch ! Cette 34e personne sur la liste de succession au trône d'Angleterre défie toutes les apparences : loin de rouler sur l'or, elle est forcée de TRAVAILLER (un comble pour une personne appartenant à la famille royale !). Ô, rien de bien compliqué non plus : elle ouvre les maisons des aristocrates avant que ceux-ci ne reviennent séjourner dans leur demeure. Et forcément, comme elle fait aussi partie du milieu de la haute, elle risque à chaque fois de tomber nez à nez avec ses pairs... C'est cette ambivalence que je trouve intéressante dans son personnage. Et cette héroïne indépendante est aussi bien amusante !

Pourtant, sa vie n'est pas de tout repos. La reine en personne demande à Georgie d'héberger la princesse Hannelore de Bavière dans sa demeure et faire en sorte que celle-ci et le prince de Galles tombent amoureux, ou du moins se marient. Ce dernier est toujours entichée de son Américaine mariée et c'est ce qui déplaît fortement à la reine. Et pour ne rien arranger au fait d'être chaperon, Georgie est témoin de plusieurs meurtres en très peu de temps...

J'ai émis ici plus de réserve par rapport à l'enquête que dans le premier opus. Je suis loin de m'être ennuyée - l'histoire de l'installation de la princesse Hannelore chez Georgie est distrayante - mais l'enquête démarre malheureusement très très tard dans le récit. De plus, Georgie refuse dans un premier temps de mener l'enquête... C'est dommage car on sait qu'on lit un roman policier et le but est précisément que ce soit la Lady qui mette la main à la pâte ! Ce n'est peut-être qu'une stratégie de la part de Georgie pour faire désirer ses talents d'enquêtrice... Quoi qu'il en soit, c'est toujours autant amusant de la suivre dans ses péripéties !

=> Son Espionne royale nous emmène cette fois-ci encore dans une enquête plaisante où les indices semés au fil des pages permettent au lecteur de mener, lui aussi, ses propres déductions... Un deuxième opus non pourvu d'humour !



Résumé : Sa deuxième mission royale : baby-sitter une princesse bavaroise. 
Londres, 1932.
La reine a confié à Georgie une nouvelle mission délicate : elle doit héberger la princesse Hannelore de Bavière et jouer les entremetteuses entre elle et le prince de Galles dans l'espoir que ce dernier se détourne enfin de son amante américaine.
Mais entre la propension d'Hanni à séduire tout ce qui porte une moustache, son langage de charretier et sa fâcheuse tendance au vol à l'étalage, Georgie a déjà fort à faire. Et comme si tout cela ne suffisait pas, la princesse bavaroise se retrouve mêlée à un meurtre... Pour éviter un scandale diplomatique, Georgie va devoir remettre sa casquette de détective amateur et se résoudre à démasquer le véritable coupable.


Genre : Roman policier
Publié en 2019
Pages : 368
Britannique



Lecture en partenariat avec Robert Laffont

mardi 21 avril 2020

"La lionne : un portrait de Karen Blixen" d'Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg




"C'est ainsi que Tanne trouva dans les livres des esprits à sa hauteur. Les livres furent ses véritables professeurs et les lectures devinrent un matériau autobiographique au même titre que les événements et les rencontres les plus réels [...] Pour Tanne, les livres étaient des armes contre 'enfermement intellectuel, mais cela ne suffisant pas à satisfaire sa conception de l'existence. Elle voulait vivre pleinement sa vie, une vie réelle."

Mon avis : <3 <3

  Mais qui est donc Karen Blixen ? J'ai entendu son nom pour la première fois lorsque je suis tombée sur un podcast sur elle mais je n'avais pas fait plus de recherches sur elle après cela. Je me suis donc dit que le meilleur moyen de la connaître davantage était de lire cette bande dessinée qui en dresse un portrait.

J'insiste sur le "un" car l'autrice a fait le choix, particulier, d'y intégrer des figures mystiques. Alors que je pensais en ouvrant ce livre ne lire qu'une simple biographie, on se retrouve le jour de la naissance de Karen parmi ses sept "fées". Comprenez Nietzsche, Satan, un lion, une cigogne, l'Imagination, un Africain et... William Shakespeare.

Ces personnages interviennent à différents endroits de la narration de la vie de Karen Blixen. Et quelle vie ! Comme son père, elle ne voulait pas d'une vie bourgeoise mais de grands espaces et de liberté.

Pour l'époque, c'était une rebelle. Elle se marie pourtant à Bror Blixen-Finecke, qui lui avait promis de partir en Afrique en échange. Elle y vécut des années très heureuses dans une ferme, avant de divorcer et de devoir retourner au Danemark, où elle se mettra à l'écriture. Si j'étais sceptique au départ sur les figures mystiques, je trouve qu'elles apportent vraiment un plus à l'histoire et complètent très bien la bande dessinée, qui permet au mieux de savoir qui était cette femme éprise de liberté. On a ainsi accès à ses rêves, à ses doutes...

Le récit est captivant le dessin est apaisant. Anne-Caroline Pandolfo a le mérite d'avoir inséré des citations de Karen dans les bulles, ce qui nous fait sentir au plus proche de l'autrice.

=> Cette bande dessinée est une sorte d'autobiographie mais en beaucoup plus agréable à lire... Je vous recommande cet ouvrage si vous avez envie d'en savoir plus sur l'aventurière Karen Blixen. Pour ma part, maintenant que je sais qui elle est, j'aimerais lire ce qu'elle a écrit.


Résumé : Ce livre raconte la vie, ou plutôt les vies, de la baronne Karen von Blixen, l’auteure du célébrissime "La Ferme africaine" ("Out of Africa"). On la suit depuis son enfance auprès d’un père adoré mais absent, aventurier jamais rassasié – qui se suicidera alors qu’elle n’est encore qu’adolescente – et d’une mère corsetée dans le Danemark du début du XXe siècle. 
Pour s’arracher à un destin tout tracé, ennuyeux et bourgeois, Karen accepte d’épouser le Baron Bror Blixen qui lui propose un destin à sa hauteur : prendre la tête d’une plantation de café dans l’actuel Kenya. Il lui offrira aussi, comme autre cadeau de mariage, la syphilis… Tout de suite, entre elle et le Kenya, ce sera le coup de foudre. Elle y vivra son grand amour africain, avec un pilote de l’armée de l’air britannique, Denys Finch Hatton, aventurier qui n’est pas sans lui rappeler son père…


Genre : Bande dessinée
Publié en 2015
Pages : 197
Français

samedi 18 avril 2020

Spellman & associés (tome 1 de la saga Les Spellman) de Lisa Lutz

Titre original : The Spellman Files (2007)




Mon avis : <3 <3

  Peut-on éclater de rire lorsqu'on lit un livre ? Je n'en aurais pas donné ma main à couper, jusqu'à cette lecture. J'ai croisé ce livre pendant des années dans des rayons avant d'en venir enfin à l'acheter et à m'y plonger ces derniers jours. 

Les pages se sont succédées les unes après les autres parce que j'ai clairement été emballée par le récit. Pourtant, j'avais imaginé ce récit autrement. Je m'attendais à ce que l'on suive Izzy dans l'une de ses enquêtes et que la famille Spellman - considérée comme particulière - ne serait présente qu'en "toile de fond". En vérité, c'est plutôt l'inverse. Revenons au commencement. 

Les Spellman sont tous - ou presque - des détectives privés. Il y a les parents, Albert et Olivia. Leur fille Izzy travaille dans leur agence depuis l'âge de 12 ans et la dernière, Rae, ne dérogera pas à au destin familial. Sans oublier l'oncle Ray, un peu trop porté sur la boisson et qui, pour ne rien arranger, rejoint le domicile familial afin de fuir la solitude. Il n'y a que le fils aîné de la fratrie, David, qui a préféré s'éloigner des recherches, des surveillances et des poursuites. 

L'histoire de cette famille foldingue occupe la majeure partie de l'histoire. Je me suis beaucoup amusée de l'hystérie de chacun. J'ai bien aimé le personnage d'Izzy parce que ce n'est pas le personnage à la vie parfaite, celle d'une détective privée qui aurait un mode de vie convenable et dont la mission serait de faire le bien. Elle boit et plus, enchaîne les hommes sans trouver le bon et possède un ton sarcastique fantastique afin de nous raconter son histoire. Cela fait du bien de voir une héroïne aussi libre, qui ne fait que ce qu'elle a envie et loin des carcans habituels de perfection imposés aux femmes !

Même si j'ai bien aimé cette famille à nulle autre pareille, je dois bien avouer qu'à force, j'ai pu trouver ça assez lourd parce qu'en parallèle il y a aussi des enquêtes et qu'on a très envie d'avancer dans la résolution de celles-ci... Je me suis plu à tenter de venir aussi à bout des affaires en cours.

=> Ce roman oscille entre suspens et humour. Je n'ai pas tellement envie de vous en dire plus : lisez-le et vous verrez par vous-même !


Résumé : Qui pourrait résister aux Spellman, la famille la plus sérieusement fêlée de la côte Ouest ? Certainement pas leur fille, Izzy, associée et néanmoins suspecte. Car, pour ces détectives-nés, rien n'est plus excitant que d'espionner, filer, faire chanter... les autres Spellman de préférence. 


Genre : Roman policier
Publié en 2007
Pages : 445
Britannique

samedi 7 mars 2020

"Son Espionne royale mène l'enquête" de Rhys Bowen




Mon avis : <3 <3

   J'ai ri dès les premières pages ! Cela m'arrive rarement de le faire, tout comme sourire, tout au long d'une lecture, ce fut néanmoins le cas avec Son Espionne royale. J'ai voulu demander un partenariat pour ce livre car la couverture - avec son côté vintage - m'a immédiatement attirée et j'avais très envie de découvrir le personnage principal et l'enquête. Alors entrons sans plus tarder dans le vif du sujet !

Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannonch quitte son Écosse natale, en espérant s'amuser plus follement à Londres. C'est alors que la Reine la convoque pour lui confier une mission des plus surprenantes : espionner la nouvelle amoureuse de son fils, le prince de Galles. Georgie aurait pu être préoccupée par cette activité si elle n'avait pas retrouvé un cadavre dans sa baignoire. Elle échappe de peu à la liste des suspects, mais ce n'est pas le cas de son empoté de frère, Binky. Georgie se lance alors à ses risques et périls dans une enquête pour tenter de protéger sa famille.

Je ne suis pas vraiment une amatrice de romans policiers mais je commence à m'y mettre peu à peu. Je ne raffole pas des histoires particulièrement morbides donc mes choix se portent toujours sur des policiers où je sais que l'intrigue ne sera pas trop terrifiante, comme la série Aurora Teagarden de Charlaine Harris. Son Espionne royale fait donc partie de la catégorie des romans noirs que je peux lire sans trop flipper ! Il n'en a pas moins émané beaucoup de mystères et j'ai pris un malin plaisir à enquêter moi-même au fur et à mesure que je tournais les pages (et je peux d'ores et déjà vous dire que j'ai réussi à trouver le bon coupable !). Le suspense n'arrive pas toute de suite car il y a d'abord l'installation de Lady Georgiana à Londres, lorsqu'elle rend visite à la reine... Mais j'ai bien eu quelques sueurs froides !

J'ai apprécié le personnage de Lady Georgiana parce qu'en plus d'être amusante, elle est très courageuse ! Son frère lui a coupé ses rentes alors elle se retrouve à devoir se gérer financièrement à 21 ans... sans jamais avoir travaillé de sa vie. Elle est indépendante et veut un mariage d'amour. Et on ne va pas se mentir : j'ai adoré être immergée dans un univers royal. Ce qui me paraît très original est le fait que beaucoup de ceux qui avaient autrefois de l'argent sont pour beaucoup d'entre eux ruinés et se retrouvent donc dans la même situation que notre chère Lady.

Les répliques des personnages sont également particulièrement croustillantes. J'ai notamment adoré les piques entre la mère de Georgie et une certaine Mme Simpson... Il y a aussi d'autres personnages attachants, comme le grand-père roturier ou son amie Belinda.

=> Le premier tome de la série Son Espionne royale mêle à la fois espionnage et enquête dans un récit qui ne manque pas d'humour. Après avoir passé un si bon moment de lecture, je peux d'ores et déjà vous dire que je devrais me plonger d'ici peu dans le tome 2, Son Espionne royale et le mystère bavarois !



Résumé : Sa première mission royale : espionner le prince de Galles. Londres, 1932. Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, est complètement fauchée depuis que son demi-frère lui a coupé les vivres. Et voilà qu'en plus ce dernier veut la marier à un prince roumain ! Georgie, qui refuse qu'on lui dicte sa vie, s'enfuit à Londres pour échapper à cette funeste promesse de mariage : elle va devoir apprendre à se débrouiller par elle-même. Mais le lendemain de son arrivée dans la capitale, la reine la convoque à Buckingham pour la charger d'une mission pour le moins insolite : espionner son fils, le prince de Galles, qui fricote avec une certaine Américaine...



Genre : Roman policier
Publié en 2019
Pages : 337
Britannique



Lecture en partenariat avec Robert Laffont

jeudi 13 février 2020

"Gérard : cinq années dans les pattes de Depardieu" de Mathieu Sapin



Mon avis : <3 

  Je suis tombée par hasard sur ce livre à la bibliothèque. Mathieu Sapin ne m'est pas inconnu : j'ai déjà lu son ouvrage Le Château, consacré au palais de l'Elysée. Je me suis donc dit que cette lecture était une manière d'avoir un regard sur le cinéma mais d'une autre manière et de découvrir qui est Gérard Depardieu.

L'acteur est controversé pour plusieurs raisons, comme pour son amitié avec Vladimir Poutine (que ce livre évoque). Le livre a été réalisé avec beaucoup de sincérité, on a l'impression que Mathieu Sapin ne fait que remettre ce qu'il a entendu et vu, sans qu'il n'y ait eu de relecture derrière, ni de censure.  Il y a des détails sur la vie quotidienne de Mathieu Sapin, du coup on apprend à connaître l'auteur et à l'apprécier. Gérard Depardieu, si je ne cautionne aucunement son attitude envers les femmes, a le mérite de dire les choses simplement et comme il les pense. Gérard Depardieu est une sommité du cinéma français, Mathieu Sapin le dit d'ailleurs plus connu à l'étranger que Johnny Hallyday (ce que j'ai du mal à croire...).

Comme Mathieu Sapin est sincère, il évoque même le processus de réalisation de la bande dessinée. Les rencontres avec l'acteur s'échelonnent de 2012 à 2016 et rien n'était gagné pour réaliser l'ouvrage à la base. Cinq ans c'est long et c'est donc aussi beaucoup de travail (Mathieu Sapin a travaillé sur Campagne présidentielle entre-temps).

=> Une bande dessinée qui parle de Gérard Depardieu mais sans être intrusive sur sa vie privée. Réalisée avec beaucoup de sincérité, elle nous permet d'apprendre à connaître l'acteur et aussi à l'apprécier...



Résumé : Mathieu Sapin rencontre Gérard Depardieu en 2012. Il l'accompagne en Azerbaïdjan à l'occasion du tournage, pour Arte, d'un documentaire sur les traces d'Alexandre Dumas. Une relation unique se noue entre les deux artistes. Dès lors, Gérard Depardieu va inviter Mathieu Sapin à partager son univers, ses pensées (philosophiques ou triviales), ses coups de gueule, que ce soit lors de tournages, au Portugal ou aux quatre coins de l'Europe, d'un voyage exceptionnel en Russie ou, tout simplement, d'un repas dans la cuisine de son hôtel particulier parisien.


Genre : Bande dessinée
Publié en 2017
Pages : 160
Français

lundi 23 décembre 2019

Les meilleurs téléfilms de Noël de la semaine #3 (16-22 décembre)

© Le Salon des Lettres


Les premières cases des calendriers de l'Avent sont ouvertes, les foyers sentent bon la cannelle et les pulls de Noël sont ressortis des placards... C'est enfin le joyeux temps de l'Avent ! Pour se mettre dans l'esprit de Noël, il n'y a pas mieux que de regarder des téléfilms de Noël. J'en regarde énormément en décembre car c'est une véritable PASSION. Forcément, je ne vis que pour Noël ! J'adore écouter des histoires autour de cette fête si magique et Noël étant surtout visuel, je privilégie la télévision aux livres à ce moment-là de l'année. Si vous n'êtes pas amateurs de ce genre, je vous facilite le travail pour vous montrer qu'un peu d'histoires de Noël vous met tout de suite dans l'ambiance. C'est donc parti pour les plus belles histoires de Noël !



Le plus esprit de Noël :

Miss Noël


© DR

États-Unis, 2017

Il y a quelques années, je me suis auto-proclamée "Reine de Noël" mais j'avoue que l'appellation "Miss Noël" me plaît aussi beaucoup ! Je craignais un téléfilm un peu trop girly mais finalement j'ai eu un petit coup de <3.
Chaque année, Holly est en charge de sélectionner l'Arbre de Noël pour la place de Chicago. Mais le sapin choisi est abîmé. Holly part alors à Klaus à la recherche d'un conifère proposé par un petit garçon, Joey. Sauf que le père du garçon, Sam (Marc Blucas) refuse de le céder. La jeune femme joue pourtant son poste...
Le personnage de Holly m'a beaucoup plu car elle est hyper énergique et passionnée par Noël, je me suis donc totalement identifiée à elle ! Sam en grincheux était génial ! Il y a de bonnes répliques, j'ai donc passé un bon moment. Et l'univers de Noël est enivrant car on rêve tous (non ?) de voir un jour l'illumination d'un grand Sapin sur une place (si possible aux États-Unis) donc j'ai trouvé la recherche de l'arbre parfait pour ce moment vraiment intéressante.

Disponible en replay sur TF1 ici



La plus belle découverte :

Prête-moi ta main à Noël


© DR

Canada, 2019

L'an dernier je réalisais un micro-trottoir à propos des achats de cadeaux de Noël pour mon école de journalisme et je suis tombée sur une jeune femme qui ne fêtait pas Noël mais Hanoucca. Mon ignorance sur cette célébration était alors entière. Quel plaisir alors cette année de voir un téléfilm qui en parle, c'est bien la première fois que je vois cela.
Christy, commerciale dans une société de jouets, se considère comme un experte des traditions de Noël. Elle doit participer à une soirée de Hanoucca d'un client mais elle n'y connait rien. Elle va donc s'initier auprès de Jonathan (Jake Epstein), qui a lui aussi besoin de cours de Noël.
L'histoire est vraiment amusante. Pour le coup, j'ai appris des choses sur une fête que je ne connais pas du tout et cela m'a invité à faire des recherches ensuite. C'est génial de voir comment on fête Noël ailleurs mais aussi de prendre conscience que tout le monde ne fête pas Noël, ce que j'ai tendance à oublier.

Disponible en replay sur TF1 ici


Le plus magique :

Au secours je suis dans un film de Noël !


© DR

États-Unis, 2019

Vivre dans un téléfilm de Noël ? C'est mon rêve ! Et peut-être le vôtre aussi. Eve a pu vivre cette expérience. Elle se réveille un matin à Christmas Town, avec sa soeur Lacy. Mais les voilà piéger dans cette ville parfaite de Noël...
J'ai été très emballée au début de l'histoire, un peu moins par la suite. Mais les décors vous plongeront directement dans la magie de Noël !


Le plus journalistique :

Les anges gardiens de Noël


© DR

États-Unis, 2019

J'adore les histoires avec des journalistes puisque j'en suis une. Alors chaque année je scrute les histoires se passant dans ce milieu. Les anges gardiens de Noël est un bon téléfilm, avec quelques moments tristes aussi parfois. 
Hope vient de perdre sa mère adoptive alors la jeune journaliste reprend le travail pour essayer de penser à autre chose. Elle a découvert à sa porte une cagnotte de Noël et va donc mener l'enquête pour savoir qui se cache derrière ce généreux don, qu'elle n'est pas la seule à avoir reçu. Elle noue alors des liens avec une famille, sans leur avouer qu'elle écrit un sujet sur eux.
Ce n'est pas très cohérent autour de l'histoire des Christmas jar mais il y a beaucoup d'humanité dans ce téléfilm.

Disponible en replay sur TF1ici



Joyeux Noël à vous !

mercredi 18 décembre 2019

"La petite histoire de Noël" de Diane Béduchaud

© Le Salon des Lettres


"À l'origine pourtant, rien ne prédisposait cette fête rituelle païenne [Noël] à devenir l'un des moments les plus marquants de l'année. À l'époque antique, les fêtes hivernales étaient un rituel qui permettait de célébrer entre citoyens le retour de la belle saison. Au fil des siècles, Noël s'est transformé en fête familiale centrée sur le foyer et les enfants [...] Le Père Noël est aussi le résultat d'hybridations et d'emprunts culturels, de saint Nicolas à Odin, en passant par Saturne et le Père Janvier."


Mon avis : COUP DE <3 !

   J'ai cherché pendant des années un livre sur l'Histoire de Noël à demander au Père Noël mais je n'en trouvais pas. Je ne savais pas non plus comment le chercher. Je rêvais d'un ouvrage comme "Noël pour les nuls" mais cela n'existe visiblement pas. En effet, en véritable passionnée de Noël que je suis, j'avais envie de comprendre ce qui se cachait derrière mes traditions, comme le calendrier de l'Avent (enfin, j'en ai deux), le sapin ou la bûche.

À Noël dernier, j'ai eu la joie de recevoir cet ouvrage et j'avais également trouvé en kiosque un numéro spécial du magazine Contes & Légendes sur Noël à propos de l'origine des traditions. Alors, cette année, il n'était pas question que je me passe de ces lectures ! J'ai décidé de commencer par la lecture de La petite histoire de Noël. Mon choix était le bon car il s'agit d'un livre qui condense toute l'Histoire de Noël en quatre-vingts pages. Je me méfie toujours de ces petits ouvrages car on ne sait jamais s'ils vont nous suffire. Je peux désormais vous l'assurer, il n'y pas d'embûche avec ce livre ! Il a été écrit par Diane Béduchaud, qui est agrégée d'Histoire. On ne pouvait donc pas trouver mieux comme auteure que cette ancienne élève de l'École normale supérieure de Lyon.

"Le ravi de la crèche" est un personnage essentiel de la crèche provençale.
© DR


Alors, est-ce que cette lecture vaut le coup ? Oui, absolument ! J'ai été conquise par ce livre ! Il résume à lui tout seul et comme il faut toute l'histoire de la fête de Noël, des origines antiques aux traditions du monde d'aujourd'hui. Chaque année, je regarde énormément de reportages sur Noël (personne ne raconte mieux Noël que les journalistes du journal de 13 heures de TF1, leurs beaux reportages me mettent des étoiles dans les yeux !) et j'ai donc retrouvé des éléments que j'y ai déjà croisé, comme l'histoire de la crèche. Cette lecture m'a ravie aussi parce qu'il y a plein de légendes autour de Noël et l'auteure ne se contente pas d'une version mais expose les multiples hypothèses. J'ai adoré lire les petites histoires dans la grande Histoire !

Diane Béduchaud propose également un tour du monde impressionnant des traditions étonnantes. Certaines sont totalement folles ! Moi qui pensais tout connaître du Noël américain, j'ai été étonnée d'apprendre la tradition du Weihnachtsugurke ou Christmas pickle, dont la raison de la prétendue origine germanique est plutôt détonnante ! Certaines traditions font aussi plus penser à Halloween qu'à Noël, comme la toile d'araignée dans les sapins ukrainiens ou la visite au cimetière en Finlande... C'est absolument fascinant de prendre connaissance de ces traditions !

Aux États-Unis, le Christmas pickle doit être accroché au dernier moment
dans l'arbre et bien cachée dans les épines. 
© Flickr


Le tout est très bien raconté par Diane Béduchaud, qui ne manque pas d'humour. En plus du récit principal, le livre comprend des encadrés "Le saviez-vous ?" et de l'étymologie. Ce qui fait que cet ouvrage est très pédagogique. Il me tarde déjà de le relire pour surligner, annoter et prendre des notes afin que Noël n'ait plus aucun secret pour moi et que je puisse briller lors du repas de Noël !

S'il fallait absolument en donner un, je dirai que le bémol est le manque d'images. J'aurai aimé avoir sous les yeux des gravures et des photos d'antan durant ma lecture car il n'y a rien de plus visuel que Noël ! En effet, mieux vaut lire l'ouvrage à côté d'Internet pour voir notamment à quoi ressemble le pohutukawa, l'arbre de Noël des Néo-Zélandais, et toutes ces célébrations du monde que je ne connaissais pas.

Le 25 décembre, les enfants catalans attaquent 
avec des bâtons El Tio de Nadal ("la bûche de Noël").
© DR


Pour ma part, je ne compte pas en rester là puisque j'ai le magazine Contes & Légendes sur Noël qui m'attend et qui approfondira tout ce que j'ai lu dans ce précieux petit ouvrage. Je suis enchantée par l'ouverture d'esprit qu'il m'a apporté et je conseille chaudement ce livre, à lire ou à offrir !

=> Cet ouvrage-là est probablement mon dernier coup de <3 littéraire de l'année 2019. C'est certain, je lirai et relirai La petite histoire de Noël, un ouvrage de culture générale sur l'origine des traditions de Noël parfait à glisser sous tous les sapins !


Résumé : « De l’Antiquité à aujourd’hui [...], de la Scandinavie à l’Amérique du Sud... L’histoire de Noël n’a pas fini de nous fasciner. »

 S’il est un événement qui rassemble de par le monde et les cultures, c’est bien Noël ! Que l’on soit australien ou suédois, croyant ou athée, petit ou grand, les fêtes de fin d’année sont souvent attendues avec autant d’impatience que de ferveur, et chacun prépare les mille et un rituels qui président aux festivités. Pourtant, rares sont ceux qui savent d’où viennent ces traditions et les nombreuses transformations qu’elles ont connues avant de nous parvenir.
D’où vient la date canonique du 25 décembre ? Facile ! Mais qui distribuait les cadeaux aux enfants avant le Père Noël ? Déjà moins simple. Pourquoi décore-t-on sa maison avec un sapin? Encore plus difficile. Depuis quand fabrique-t-on des crèches ? Carrément impossible. Et comment célèbre-t-on Noël au Mexique, en Scandinavie, en Russie ou en Italie ? Toutes les questions que vous vous êtes toujours posées sur Noël ont enfin une réponse.


Genre : Histoire
Publié en 2018
Pages : 76
Français