mardi 11 juillet 2017

Mes envies de lecture pour cet été



Ma Pile à Lire de l'été est fin prête ! Cette année, elle se rétrécit puisqu'elle ne concernera que les mois de juillet et août (avant elle commençait de mi-mai jusqu'à début septembre). Comme toujours, j'ai un programme très ambitieux, d'autant plus que j'ai des horaires de travail particuliers et larges et que j'ai des projets autres que la lecture. En tout cas, cette liste des livres que je compte lire vous donnera peut-être des envies :-))

CLASSIQUES : 

  • La joie de vivre d'Émile Zola
  • Au moins le tome 1 du livre Le Deuxième sexe de Simone de Beauvoir 
  • Le bouc émissaire de Daphné du Maurier
  • Romans de femmes ou libertins du XVIIIe siècle
  • Le nom de la rose d'Umberto Eco
  • La dame aux camélias de Dumas fils
  • Tendre est la nuit de Francis Scott Fitzgerald
  • La lettre écarlate de Hawthorne
  • Découvrir la plume d'Edith Wharton
  • (Re)lire la comtesse de Ségur

JOURNALISME : lire des livres des journalistes Albert Londres et Nellie Bly (reportages édités en livre : 10 jours dans un asile et Le tour du monde en 72 jours), Mon tour du "Monde" d'Éric Fottorino, Femmes de Philippe Sollers, La femme pressée de Paul-Loup Pulitzer.

CONTEMPORAINS :
  • Enfin découvrir la plume de Chimamanda Ngozi Adichie, avec L'hibiscus pourpre
  • La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert de Joël Dicker
  • Livres de la marque Charleston, notamment La maison aux secrets de Catherine Robertson et L'année du flamant rose d'Anne de Kinkilin
  • Métaphysique des tubes d'Amélie Nothomb
  • Biographie de Johnny Hallyday (ne soyez pas surprises, je suis très ouverte d'esprit)
  • Très chère Sadie de Sophie Kinsella

HISTOIRE : ayant lu sans discontinuer pendant environ deux mois des livres historiques, je compte en lire très peu cette été.
  • Mon histoire des femmes de Michelle Perrot
  • Un Jour avec Marie-Antoinette d'Hélène Delalex

+ Les livres empruntés à ma bibliothèque universitaire et


SÉRIES


L''été, je fais plus ou moins une pause niveau film, expositions et théâtre (obligé géographiquement et vu aussi que les théâtres ne programment plus rien) pour me consacrer aux séries.

  • The Royals : je l'ai commencé mais elle m'agace car les membres de la famille royale font n'importe quoi et le scénario est attendu. Tant pis, j'irai jusqu'au bout !
  • Girlboss : une fille se lance dans la vente de vêtements vintage ! Un peu spécial mais le thème me plaît énormément.
  • Une série vintage type Velvet (je n'ai pas encore défini)
  • JOURNALISME : Great news si disponible, Dear white people et Love sont deux séries qui se passent à la radio
  • Community à reprendre fin août : l'histoire d'une université communautaire où des adultes reprennent les cours. Drôle, c'est l'une des meilleures séries vues dans ma vie !



Je vous souhaite un bel été, avec plein de belles lectures !

lundi 3 juillet 2017

"Une vie" de Simone Veil



Résumé : Simone Veil accepte de se raconter à la première personne. Personnage au destin exceptionnel, elle est la femme politique dont la légitimité est la moins contestée en France et à l'étranger ; son autobiographie est attendue depuis longtemps. Elle s'y montre telle qu'elle est : libre, véhémente, sereine.

Mon avis : <3 <3

  Simone Veil vient malheureusement de nous quitter. Je ne sais comment lui rendre hommage, elle qui a tellement fait pour nous. Elle est un véritable modèle pour notre société et les générations futures. Cette lecture m'a démontré que je ne la connaissais pas suffisamment. Je n'ignorais pas son passé de déporté, mais bien tout de son impressionnante carrière politique !

Dans son autobiographie, Simone Veil se livre, et c'est beaucoup. Elle commence par évoquer son enfance, à Nice, où elle a grandit. Puis arrive la déportation, un passé tragique dont elle nous parle avec beaucoup de courage. Ses paroles de déporté ont une telle valeur ! Simone Veil évoque ainsi les camps. Elle a connu le camp de Drancy puis celui d'Auschwitz-Birkenau et subit la marche de la mort jusqu'à Bergen-Belsen. Quel courage il a fallu pour endurer tout cela !

Le livre crée comme une coupure entre ce passé et le moment où sa vie politique commence. Elle met comme un fossé entre les deux. Du courage, elle en a eu aussi ensuite ont tant que femme politique. Je suis aussi admirative de son parcours : elle est diplômée de l'Institut d'Études politiques puis de l'École Nationale de la Magistrature. À cause de son mari, elle devient magistrate, et non avocate comme elle le souhaitait. Pourtant, elle sait s'imposer. On lui doit une liberté primordiale : elle a fait voter la loi sur l'interruption volontaire de grossesse en 1974. 

Son livre permet ainsi de découvrir une femme politique. D'abord ministre de la santé, elle devient ensuite députée européenne, présidente du parlement européen (rien que ça), à nouveau ministre des affaires sociales, de la santé et de la ville puis membre du Conseil constitutionnel, Simone Veil a effectué une très belle carrière. Elle nous raconte ainsi comment se sont passées ses années à ses différents postes. Elle développe beaucoup sur l'IVG, ce qui est très intéressant puisqu'elle est reconnue pour cette action mémorable. Maintenant, je vous le demande : comment parler de ce livre sans faire l'éloge de la personne qui l'a écrit ? 

C'est amusant de voir qu'en politique, elle n'avait pas vraiment de parti. Libre un jour, livre toujours. Elle dit ce qu'elle pense des hommes politiques avec qui elle a pu travailler ou côtoyer : Jacques Chirac qui l'a soutenu pour l'IVG, Nicolas Sarkozy qu'elle trouvait atypique... Ce livre a un apport impressionnant sur la politique et mérite votre attention. J'ai lu dans la presse que des personnes ne savent pas qui elle était ni ce qu'elle a fait, j'aimerai donc que l'on rende cette autobiographie obligatoire !

=> Simone Veil a beaucoup apporté à la société française, c'est indéniable. Ce livre autobiographique est là pour le rappeler. Place dans l'Histoire, carrière politique... une lecture indispensable pour connaître la grande femme qu'était Simone Veil !


Genre : Autobiographie
Publié en 2007
Pages : 343
Français