vendredi 23 avril 2021

"Les détectives du Yorkshire, tome 1 : Rendez-vous avec le crime" de Julia Chapman


 Titre original : Date with death



Mon avis : <3 <3

    Yorkshire. Nord de l'Angleterre. On imagine tout de suite des champs à perte de vue, quelques maisons de pierre ici ou là, des habitants dégustant leur thé avec des scones... Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on est tout droit immergé dans ce paysage champêtre, pour notre plus grand plaisir.

Enfin ! J'ai enfin découvert ce qui se cache derrière "les détectives du Yorkshire". C'est sans doute le livre que j'ai le plus croisé sur la blogosphère ces dernières années sans, du coup, pouvoir en comprendre encore l'engouement. Maintenant, je sais.

Après être parti 14 ans, Samson est de retour dans sa ville natale, Bruncliffe. Et il n'est pas le bienvenu ! Et puis, il faut dire qu'il vient y monter son agence de détective privé pile dans les locaux de l'agence de rencontres de Delilah Metcalfe. Mais les deux ne se chamailleront pas longtemps car des morts suspectes agitent le comté...

Autant je ne suis pas polar, autant j'ai beaucoup apprécié lire ce livre. C'est frais et drôle. Je me suis souvent esclaffé devant les situations et l'humour qui emplit les pages. Alors, au début, j'étais quand même un peu perdue entre tous les noms de personnages car je n'arrivais pas à les identifier, je trouvais que tous les noms se ressemblaient...

On entre dans ce livre comme si on arrivait à Bruncliffe et ça, c'est génial ! Ce roman m'a vraiment permis de m'évader et c'est tout ce qu'il me fallait. On a presque l'impression de faire partie du comté, comme ses habitants d'être à l'affût des moindres ragots... Et la plume est savoureuse ! Chaque chapitre est construit en petits paragraphes donc on navigue entre les différents personnages et ce qui leur arrive individuellement. Et puis l'écriture se fait comme en escalade. Julia Chapman joue presque avec nous, lecteurs/rices en nous faisant croire qu'il s'agit de tel personnage qui arrive chez un tel alors que c'est un autre... Divin !

=> Rendez-vous avec le crime m'a fait passer par toute une palette d'émotion : du rire, de l'effroi parfois aussi. Une lecture très agréable qui mène tout droit dans la campagne anglaise et à une enquête. Il me tarde vraiment de lire le prochain tome car ce livre appelle la suite !


Résumé : Quand Samson O'Brien débarque sur sa moto rouge à Bruncliffe, dans le Yorkshire, pour y ouvrir son agence de détective privé, la plupart des habitants voient son arrivée d'un très mauvais oeil. De son côté, Delilah Metcalfe, génie de l'informatique au caractère bien trempé, tente de sauver de la faillite son site de rencontres amoureuses. Pour cela, elle décide de louer le rez-de-chaussée de ses locaux. Quelle n'est pas sa surprise quand son nouveau locataire se révèle être Samson – et qu'elle découvre que son entreprise porte les mêmes initiales que la sienne ! 

Les choses prennent un tour inattendu lorsque Samson met au jour une série de morts suspectes dont la piste le mène tout droit... à l'agence de rencontres de Delilah !


Genre : Roman policier
Publié en 2017
Pages : 454
Anglais

mardi 26 janvier 2021

Mes prévisions de lectures et résolutions culturelles pour 2021

 Bonjour !

Aujourd'hui, je reviens pour vous parler des lectures que je compte faire en 2021 mais également de mes résolutions culturelles à venir. Il va notamment être question de... lectures, littérature étrangère et comment faire du bénéfice avec ses livres :-P


Sans plus tarder, voici en images la liste des livres que j'ai particulièrement envie de lire en 2021 :




Tout d'abord, j'aimerais revenir à mes premières amours : les classiques. C'est ce que j'aime le plus depuis... toujours alors j'ai envie d'y consacrer une partie de mes lectures cette année car je m'en suis beaucoup éloignée. L'occasion aussi pour moi de me consacrer aux femmes de lettres de jadis, dont j'adore découvrir et lire la plume.

Il devrait aussi y avoir des livres des éditions Charleston, mes préférées ! Je ne sais pas si vous la connaissez mais Clarisse Sabard en est l'une de leurs autrices phares.

L'Histoire fera aussi forcément partie de la sélection car j'ai énormément de livres sur le sujet à lire, dont ceux de ma collection Reines, maîtresses & favorites.

Gossip girl, ça c'est pour y retrouver Blair Waldorf, mon personnage de fiction préféré, et parce qu'il faut bien se détendre.

Avancer dans la série des Rougon-Macquart car cela fait au moins deux ans que je n'en ai pas lu. Je suis rendue au 14e tome, L'Oeuvre. Émile Zola est mon auteur favori ;-)

Des livres sur le journalisme seront bien évidemment de la partie, comme cette anthologie sur les premières femmes journalistes que j'ai TROP hâte de lire !!

Il y aura aussi des livres d'actualité, comme Devenir de Michelle Obama. Je ne comprends pas vraiment  l'engouement autour de sa personne alors j'espère que ce livre-ci me donnera des réponses.

Enfin, ce livre est celui qui figure dans ma PAL depuis le plus longtemps je crois : La Vérité sur l'Affaire Harry Québert de Joël Dicker. Je dois être la seule à ne pas encore l'avoir lu...



Voici également mes résolutions culturelles pour 2021 :


Résolution n° 1 : LIRE !

Mon bilan annuel en témoigne depuis quelques années déjà : je lis de moins en moins. Cette année, j'ai lu 31 livres (comme en 2018, l'an passé j'étais à 19 livres). 

Je trouve plusieurs explications à mes pannes de lectures. J'exerce une profession intellectuelle, où je lis déjà beaucoup, alors j'ai sans doute moins d'appétit pour ça. Et puis il faut dire aussi que j'ai bien d'autres passions dans la vie alors je dois partager mon temps entre tout. Et ce n'est pas facile ! C'est même parfois un combat entre mes différentes passions... En tout cas, en ce début d'année, j'ai très envie de lire et je compte profiter d'une période professionnelle plutôt calme pour m'y atteler.


Résolution n°2 : Lire en Anglais

Une initiative qui m'est venue après Noël car j'ai reçu deux livres en Anglais : Promise Me, Dad de Joe Biden et A Vintage Christmas. Quand je lis en Anglais c'est essentiellement de la presse alors autant vous dire que c'est un (gros) challenge pour moi. J'ai peur de ne pas comprendre mais l'occasion - ces cadeaux - est idéale pour me lancer. Le livre de Joe Biden sera lu en ce premier mois de l'année car je voulais l'avoir commencé au moment de son investiture à la présidence des États-Unis, le 20 janvier.


Résolution n°3 : Trier mes livres (oui oui)

Cette résolution pourra vous surprendre mais je dois bel et bien la prendre... J'ai tendance à acheter et récupérer des livres un peu partout alors aujourd'hui je croule sous les livres... Et comme j'ai les yeux plus gros que le ventre, il m'arrive de prendre des livres que je n'aurai pas choisi si j'avais dû les acheter... Je commence à manquer de place et à l'horizon d'un emménagement futur, il est grand temps de faire du tri. Je vais donc me débarrasser des livres que je n'ai pas aimés voire de ceux qui ne me font pas/plus envie (les goûts en littérature, comme pour le reste, évoluent). 

Mes proches m'ont parlé du système mis en place par Gibert. Cette enseigne propose à la vente des livres neufs et d'occasion et elle en reprend aussi. C'est assez simple. Sur leur site, il suffit de mettre le code-barres pour savoir si le livre sera repris ou non par l'enseigne. Ce n'est parfois que quelques centimes mais c'est mieux que de devoir jeter les livres. Le meilleur dans cette histoire c'est que l'on peut soit retirer l'argent de nos livres vendus soit le retirer en bon d'achat à utiliser dans leurs magasins et dans ce cas le prix de vente est plus important que prévu ! Je sais même déjà quels livres - fort désirés - je souhaite acheter : les deux tomes de Femmes et littérature. Une histoire culturelle et Son Espionne royale et les douze crimes de Noël de Rhys Bowen. Savoir quels livres je veux ne peut que davantage me motiver dans ce défi !

Je mettrais les livres qui ne sont pas repris dans des boîtes à livres (elles fourmillent désormais !) ou sur Vinted. Vous aussi vous faites du tri dans vos livres ou vous les gardez tous ?


S'ajoutent à cela d'autres résolutions culturelles, comme regarder davantage de films car ces derniers temps j'ai l'impression que ma culture cinématographique s'est laissée aller (la fermeture des cinémas n'aidant pas). Je suis aussi abonnée à Netflix depuis quelques temps alors j'ai pas mal de série à regarder comme Les Chroniques de Bridgerton, Le jeu de la dame et Lupin


Et vous, quelles sont vos résolutions pour cette année 2021 ?


Je vous souhaite une très belle année !!!


dimanche 8 novembre 2020

"L'affaire Prothero" d'Agatha Christie


Titre original : The Murder at the Vicarage


 

Mon avis : <3

  Je ne sais pas vous mais, pour moi, la saison automnale est toujours le moment que je préfère pour lire des romans policiers ! Je voulais me lancer dans le tome 2 des enquêtes du cher Hercule Poirot mais ne l'ayant pas, je me suis dit que c'était l'occasion idéale pour rencontrer la célèbre Miss Marple, autre héroïne phare d'Agatha Christie. Je peux d'ores et déjà vous écrire que je suis très déçue par la place accordée à cette enquêtrice dans l'histoire...

Le colonel Protheroe est retrouvé mort dans le bureau du pasteur Clément. Un crime n'avait pas été commis dans le petit village de Saint Mary Mead depuis quinze ans alors le petite village est en émoi ! Et bien des personnes pourraient être soupçonnées du crime, comme sa femme ou l'amant de celle-ci, le peintre Lawrence...

Le récit nous est raconté par le pasteur Clément en personne, ce qui m'a fortement étonnée car je m'attendais à ce que ce soit fait plutôt par Miss Marple. Pour en venir à celle-ci, je trouve qu'elle a une place de très second rang. C'est le pasteur qui mène véritablement l'enquête, en étant très proche des policiers en charge de l'affaire. Même le peintre un temps soupçonné en vient à enquêter (certes, sous recommandation de Miss Marple). La vieille dame n'est pas au premier plan et je trouve cela vraiment dommage, en plus elle qui voit tout ce qu'il se passe dans le village est donc la plus à même de tout savoir !

Suivre la résolution de l'enquête n'en reste pas moins assez captivant. Il m'a fallu seulement quelques jours pour venir à bout du récit.

=> Pour le premier tome avec l'héroïne Miss Marple, je m'attendais à ce qu'elle soit davantage présente. Ce premier tome ne montre pas l'héroïne comme enquêtrice principale alors peut-il qu'il ne présage que la suite. En tout cas, je l'espère et préfère m'en remettre au tome suivant pour un avis définitif. En dépit de ça, L'affaire Protheroe est une enquête qui se lit très bien.


Résumé : Quand on découvre le colonel Protheroe tué d'une balle dans la tête dans le bureau du presbytère, le pasteur a sans doute déjà une idée sur l'identité possible de l'assassin ou, en tout cas, sur un mobile vraisemblable. N'assiste-t-il pas au thé hebdomadaire de sa femme, où s'échangent potins et cancans ?



Genre : roman policier
Publié en 1930
Pages : 253
Britannique

mercredi 14 octobre 2020

"La Mystérieuse affaire de Styles" d'Agatha Christie


Titre original : The Mysterious affair of Styles





Pourquoi j'ai choisi de lire ce livre ? Si vous me suivez sur Facebook, vous savez que je suis fan du  feuilleton diffusé sur M6 Aurora Teagarden, une bibliothécaire qui aime jouer à la détective à ses heures perdues. C'est, à mon avis, ce qui m'a donné envie de me plonger dans un roman policier. Je n'en lis jamais alors il était grand temps de me plonger (enfin) dans un univers que je ne connais pas du tout.

Mon avis : <3

  Arthur Hastings séjourne dans la demeure de ses amis, les Cavendish. Mrs Cavendish vient de se remarier à un homme plus jeune qu'elle, Alfred Inglethorp. Mais cette femme meurt empoisonnée et les soupçons pèsent alors sur tous les résidents de Styles. Je n'y connais rien en roman policier mais l'histoire m'a paru assez simple. Il s'agit ni plus ni moins d'un empoisonnement et l'histoire manque donc d'originalité à mon goût. Mais je remets aussi cet ouvrage dans son contexte car ce livre date tout de même de 1920 et a dû être fondateur pour le roman policier ! D'ailleurs, désormais, lorsque je lis des oeuvres d'Anne Perry, je ne peux m'empêcher de penser à Agatha Christie...

Pour le premier tome de la série Hercule Poirot, je m'attendais également à voir ce personnage au premier plan mais le narrateur de l'histoire est le jeune Arthur Hastings, qui aspire lui aussi à devenir détective (mais il ne fait pas vraiment le poids face à la "méthode" de Hercule...). Du coup l'histoire m'a fait penser à un jeu de ping-pong, entre les suppositions de Hastings et celles de Hercule et entre les hypothèses de Hercule même car plusieurs personnes sont soupçonnées avant le rassemblement final où Hercule explique comment s'est déroulé le crime et, surtout, qui l'a commis. Mon objectif de tenter de découvrir le coupable au fil de ma lecture s'est avéré impossible car Hercule mène l'enquête comme il le souhaite et dévoile rarement ce qu'il pense, malgré le fait que Hastings l'interroge sans cesse...

=> Je dois avouer que je m'attendais à être plus intriguée par l'histoire, c'est donc une petite déception. La résolution du crime de La Mystérieuse affaire de Styles est finalement celle à laquelle on s'attendrait... Mais je souhaite tout de même lire les tomes suivants car je suis sûre que j'aurai de bonnes surprises. Enfin, je l'espère !!


Résumé : Pendant la Première Guerre mondiale, Arthur Hastings, rapatrié en Angleterre, est invité dans la demeure de Styles Court (ou Styles en version abrégée) par son ami John Cavendish, qui lui apprend que sa mère s'est remariée avec un homme beaucoup plus jeune, le mystérieux Alfred Inglethorp. À Styles, tout le monde a l'air de le détester. Sauf évidemment Mrs Inglethorp. Plus tard, Emily Inglethorp est empoisonnée et les soupçons pèsent sur Alfred Inglethorp. Hercule Poirot, ancien Inspecteur de Police Belge, qui est aussi au village de Styles Saint-Mary, est invité par Hastings à résoudre cette affaire. Apparemment, Poirot pense qu' Alfred Inglethorp n'est pas l'assassin et il essaye de le disculper. Mais Poirot a-t-il une idée derrière la tête?...


Genre : Roman
Publié en 1920
Pages : 250
Britannique

jeudi 3 septembre 2020

"Une si belle image" de Katherine Pancol


Elle n'avait rien d'une Marie-Antoinette-à-la-ferme et prenait très au sérieux son nouveau métier. Il s'est vite trouvé qu'elle aimait travailler sur les manuscrits et les mettre au point. Elle avait l'oeil pour ça et bossait dur. Lorsque chacun l'eut compris, elle s'est un peu détendue. Il était cependant difficile de s'habituer à croiser une couverture de magazine aussi souvent dans les couloirs.

Résumé : 
Jackie, c'est l'histoire de toutes les femmes. 
Elle nous ressemble terriblement, 
mais n'a jamais voulu qu'on le devine. 
Elle était beaucoup trop fière. 
Alors elle est devenue un personnage de roman. 
Pour mieux nous égarer, pour mieux nous épater. 
Elle a jeté de la poudre de perlimpinpin aux yeux du monde entier. 
Elle a dissimulé ses fragilités, ses mystères, et a construit son propre mythe. 

C'est ce roman d'une vie que Katherine Pancol nous raconte dans Une si belle image.

Mon avis : <3 <3

Pourquoi avoir choisi de lire ce livre ? En espérant enfin connaître la vie de Jacqueline, alias Jackie, Kennedy ! C'est désormais chose faite après cette lecture. Le livre est à la fois une biographie et une fiction car il y a beaucoup de détails et en même temps l'auteur se permet de proposer quelques hypothèses. En effet, on n'a pas toujours su ce qui se cachait derrière...

Nous, grandes lectrices que nous sommes, ne dirons pas le contraire : on lit pour se mettre dans la peau des personnages. Ici, je prenais ce livre à la fois comme une biographie et une fiction, mais à aucun moment je n'ai souhaité me mettre dans la peau de Jackie. De son enfance où elle subit le divorce de ses parents à l'échec de son deuxième mariage, je n'aurai pas voulu être à sa place. Pourtant, elle était belle, intelligente, argentée, et a épousé un homme très convoité : John Fitzgerald Kennedy. En se mariant à cet homme, elle a tenté de donner "une si belle image", mais la réalité était en fait toute autre...

Katherine Pancol parle beaucoup de l'intériorité pour essayer de nous mener au plus près de Jackie. Cette dernière a très mal vécu le divorce de ses parents, qui avaient tous deux un mode de vie bien distinct. Elle s'est mariée à JFK mais celui-ci n'était qu'un homme ouvertement volage et son second mariage avec Aristote Onasis n'a pas été le repos qu'elle aurait pu attendre. Un troisième homme, le dernier, Maurice Tempelsman, partagera quatorze ans de sa vie avec elle mais il était marié et sa femme refusait le divorce. Le livre permet ainsi d'en apprendre beaucoup sur elle, avec des détails et des anecdotes.

=> Un joli livre sur l'histoire tragique d'une femme. Si cette figure vous intéresse, lisez ce livre !


Être star ou ne pas l'être. Cette ambiguïté va poursuivre Jackie toute sa vie. Elle fait tout pour être regardée, remarquée, appréciée. Quand elle entre dans une pièce, on ne voit qu'elle. Elle le sait. Dans ses "moments paillettes", elle ne doute de rien, elle s'aime enfin, le regard des autres la rassure. Et puis, brusquement, c'est la panique, elle n'a envie que d'une chose : que les douze coups de minuit retentissent, qu'elle retrouve ses haillons et sa citrouille et puisse s'enfuir le plus loin possible. Elle passera sa vie sur scène en rêvant d'être machiniste.


Elle veut tout contrôler pour ne jamais souffrir. Les livres, les études sont moins dangereux. Elle sait qu'elle et intelligente et qu'elle domine son sujet. Elle rêve, d'ailleurs, d'être une nouvelle Mme Récamier ou Mme de Maintenon, d'avoir un salon où elle recevrait aussi bien les prix Nobel que des champions de natation. Tout l'intéresse.



Genre : Roman
Publié à l'origine en 1994
Pages : 248
Français

mercredi 10 juin 2020

"Son Espionne royale et le mystère bavarois" de Rhys Bowen






Mon avis : <3 <3

  Quel plaisir de retrouver Lady Victoria Georgiana, fille du duc de Glen Garry et Rannoch ! Cette 34e personne sur la liste de succession au trône d'Angleterre défie toutes les apparences : loin de rouler sur l'or, elle est forcée de TRAVAILLER (un comble pour une personne appartenant à la famille royale !). Ô, rien de bien compliqué non plus : elle ouvre les maisons des aristocrates avant que ceux-ci ne reviennent séjourner dans leur demeure. Et forcément, comme elle fait aussi partie du milieu de la haute, elle risque à chaque fois de tomber nez à nez avec ses pairs... C'est cette ambivalence que je trouve intéressante dans son personnage. Et cette héroïne indépendante est aussi bien amusante !

Pourtant, sa vie n'est pas de tout repos. La reine en personne demande à Georgie d'héberger la princesse Hannelore de Bavière dans sa demeure et faire en sorte que celle-ci et le prince de Galles tombent amoureux, ou du moins se marient. Ce dernier est toujours entichée de son Américaine mariée et c'est ce qui déplaît fortement à la reine. Et pour ne rien arranger au fait d'être chaperon, Georgie est témoin de plusieurs meurtres en très peu de temps...

J'ai émis ici plus de réserve par rapport à l'enquête que dans le premier opus. Je suis loin de m'être ennuyée - l'histoire de l'installation de la princesse Hannelore chez Georgie est distrayante - mais l'enquête démarre malheureusement très très tard dans le récit. De plus, Georgie refuse dans un premier temps de mener l'enquête... C'est dommage car on sait qu'on lit un roman policier et le but est précisément que ce soit la Lady qui mette la main à la pâte ! Ce n'est peut-être qu'une stratégie de la part de Georgie pour faire désirer ses talents d'enquêtrice... Quoi qu'il en soit, c'est toujours autant amusant de la suivre dans ses péripéties !

=> Son Espionne royale nous emmène cette fois-ci encore dans une enquête plaisante où les indices semés au fil des pages permettent au lecteur de mener, lui aussi, ses propres déductions... Un deuxième opus non pourvu d'humour !



Résumé : Sa deuxième mission royale : baby-sitter une princesse bavaroise. 
Londres, 1932.
La reine a confié à Georgie une nouvelle mission délicate : elle doit héberger la princesse Hannelore de Bavière et jouer les entremetteuses entre elle et le prince de Galles dans l'espoir que ce dernier se détourne enfin de son amante américaine.
Mais entre la propension d'Hanni à séduire tout ce qui porte une moustache, son langage de charretier et sa fâcheuse tendance au vol à l'étalage, Georgie a déjà fort à faire. Et comme si tout cela ne suffisait pas, la princesse bavaroise se retrouve mêlée à un meurtre... Pour éviter un scandale diplomatique, Georgie va devoir remettre sa casquette de détective amateur et se résoudre à démasquer le véritable coupable.


Genre : Roman policier
Publié en 2019
Pages : 368
Britannique



Lecture en partenariat avec Robert Laffont

mardi 21 avril 2020

"La lionne : un portrait de Karen Blixen" d'Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg




"C'est ainsi que Tanne trouva dans les livres des esprits à sa hauteur. Les livres furent ses véritables professeurs et les lectures devinrent un matériau autobiographique au même titre que les événements et les rencontres les plus réels [...] Pour Tanne, les livres étaient des armes contre 'enfermement intellectuel, mais cela ne suffisant pas à satisfaire sa conception de l'existence. Elle voulait vivre pleinement sa vie, une vie réelle."

Mon avis : <3 <3

  Mais qui est donc Karen Blixen ? J'ai entendu son nom pour la première fois lorsque je suis tombée sur un podcast sur elle mais je n'avais pas fait plus de recherches sur elle après cela. Je me suis donc dit que le meilleur moyen de la connaître davantage était de lire cette bande dessinée qui en dresse un portrait.

J'insiste sur le "un" car l'autrice a fait le choix, particulier, d'y intégrer des figures mystiques. Alors que je pensais en ouvrant ce livre ne lire qu'une simple biographie, on se retrouve le jour de la naissance de Karen parmi ses sept "fées". Comprenez Nietzsche, Satan, un lion, une cigogne, l'Imagination, un Africain et... William Shakespeare.

Ces personnages interviennent à différents endroits de la narration de la vie de Karen Blixen. Et quelle vie ! Comme son père, elle ne voulait pas d'une vie bourgeoise mais de grands espaces et de liberté.

Pour l'époque, c'était une rebelle. Elle se marie pourtant à Bror Blixen-Finecke, qui lui avait promis de partir en Afrique en échange. Elle y vécut des années très heureuses dans une ferme, avant de divorcer et de devoir retourner au Danemark, où elle se mettra à l'écriture. Si j'étais sceptique au départ sur les figures mystiques, je trouve qu'elles apportent vraiment un plus à l'histoire et complètent très bien la bande dessinée, qui permet au mieux de savoir qui était cette femme éprise de liberté. On a ainsi accès à ses rêves, à ses doutes...

Le récit est captivant le dessin est apaisant. Anne-Caroline Pandolfo a le mérite d'avoir inséré des citations de Karen dans les bulles, ce qui nous fait sentir au plus proche de l'autrice.

=> Cette bande dessinée est une sorte d'autobiographie mais en beaucoup plus agréable à lire... Je vous recommande cet ouvrage si vous avez envie d'en savoir plus sur l'aventurière Karen Blixen. Pour ma part, maintenant que je sais qui elle est, j'aimerais lire ce qu'elle a écrit.


Résumé : Ce livre raconte la vie, ou plutôt les vies, de la baronne Karen von Blixen, l’auteure du célébrissime "La Ferme africaine" ("Out of Africa"). On la suit depuis son enfance auprès d’un père adoré mais absent, aventurier jamais rassasié – qui se suicidera alors qu’elle n’est encore qu’adolescente – et d’une mère corsetée dans le Danemark du début du XXe siècle. 
Pour s’arracher à un destin tout tracé, ennuyeux et bourgeois, Karen accepte d’épouser le Baron Bror Blixen qui lui propose un destin à sa hauteur : prendre la tête d’une plantation de café dans l’actuel Kenya. Il lui offrira aussi, comme autre cadeau de mariage, la syphilis… Tout de suite, entre elle et le Kenya, ce sera le coup de foudre. Elle y vivra son grand amour africain, avec un pilote de l’armée de l’air britannique, Denys Finch Hatton, aventurier qui n’est pas sans lui rappeler son père…


Genre : Bande dessinée
Publié en 2015
Pages : 197
Français